Dossier eau potable: Solution globale du réseau d’aqueduc

Dossier eau potable: Solution globale du réseau d’aqueduc

Résumé de différentes étapes réalisées et à venir dans le cadre de ce dossier

► 2015

Présentation du projet à la population. Celui-ci consiste à:

  • Rechercher un nouveau puits;
  • Construire un nouveau réservoir;
  • Effectuer le traitement de l’eau (dureté et strontium);
  • Une demande a été faite auprès de la CPTAQ pour l’installation du nouveau réservoir sur le terrain de notre puits n°11. (Autorisation reçue)
 

► 2016 à 2019

  • Neuf forages et essais de pompages ont été réalisés. Sept d’entre eux se trouvaient en zone urbaine et deux en zone rurale. Les résultats sont non concluants.
 

► 2019 

  • Réalisation des plans et devis du nouveau réservoir et demande de subvention.  

 

► Automne 2020 

  • D’autres forages et essais de pompage ont été effectués à 3 nouveaux emplacements en zone rurale. Les résultats sont concluants.

 

Les essais de pompage effectués sur ces puits ont démontré qu’ils pourront doubler l’apport en eau actuel.  Leurs conduites seront temporairement dirigées vers le puits n°13 déjà existant et qui possède déjà un système de traitement. Pour éventuellement, être dirigé vers le nouveau réservoir.

► 2021

Début de la phase 1 de notre solution globale

  • Adoption d’un règlement d’emprunt pour les travaux de construction du nouveau réservoir au montant de 14 474 794$. (Approuvé par le MAMH).
  • Une subvention de 3 089 282$ provenant du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) réduira le remboursement de cet emprunt. (Approuvée par le MAMH).
 

2022

  • Fin des travaux de construction du nouveau réservoir, d’une capacité de 3 000 m3, incluant des travaux de raccordement des quatre puits existants (n°6, n°10, n°11, n°13) à ce réservoir (Septembre).
  • À la suite de ces travaux, nous aurons deux réservoirs qui serviront à desservir l’ensemble du périmètre urbain en eau potable, ce qui doublera la capacité d’entreposage de l’eau potable.
 

Prochaines étapes concernant les nouveaux puits:

  • Détermination des aires de protection (Fait)
  • Une subvention de 970 959$ provenant du programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec (TECQ) réduira les coûts associés à ce projet (Fait)
  • Préparation des plans et devis (Printemps 2022)
  • Demande auprès de la CPTAQ pour obtenir l’autorisation d’exploiter ces trois futurs puits, situés en zone agricole (Printemps 2022)
  • Demande de certificat d’autorisation au Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) (après l’obtention de l’autorisation de la CPTAQ – automne 2022)
  • Acquisition des terrains (s’il y a lieu et après l’obtention de l’autorisation de la CPTAQ)
  • Travaux d’aménagement du puits et des conduites (Été-Automne 2023)
  • Réaliser les analyses de conformité et approbation du MELCC (Fin 2023)
  • Mettre en fonction les puits n°14, n°15 et n°16 (Fin 2023)

 

► 2025 – 2026 

La deuxième phase de la solution globale prévoit la centralisation du traitement au réservoir et l’installation d’un système nano filtration pour effectuer le traitement de la dureté ainsi que du strontium dans ce nouveau réservoir. Le MELCC réglementera le strontium dans les prochaines années. C’est pourquoi cette étape est planifiée à plus long terme.

 

Ne ratez pas les dernières nouvelles de votre ville, inscrivez-vous à l’infolettre et recevez un bulletin d’information à chaque semaine. 

Skip to content